Psychologie du climat

Après lecture d’une bibliographie climatique variée, je vous propose aujourd’hui une étude sur la psychologie du climat. Car si le constat de notre situation est général, j’ai noté que les solutions proposées sont encore une fois source de conflit.

Dans la nombreuse littérature disponible, j’ai noté l’absence de prise en compte des guerres et conflits pourtant nombreux. La question cruciale est, elle aussi absente :

Depuis quand et pourquoi tout a merdé ?

Psychologie du climat - nature, jardins, faune sauvage

La vie sauvage

Avez-vous remarqué que nous avons perdu la relation intime que nos ancêtres entretenaient avec les animaux sauvage ? Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui pensent pouvoir vivre sans la vie sauvage. Je pense très sincèrement que cette illusion est véhiculée par les forces qui détruisent actuellement la planète.

Multinationales et Gouvernements avides de pouvoir et de profit ravagent les écosystèmes de la terre. Ils ne reculent devant aucun mensonge pour arriver à leurs fins. Gardez à l’esprit que nous ne pouvons pas nous passer de la vie sauvage. Nous avons besoin :

  • d’insectes pour polliniser
  • de chauves-souris pour manger les insectes
  • d’oiseaux pour disséminer les semences
  • de coyotes pour contrôler les populations de rongeurs etc…

Nos ancêtres considéraient les animaux comme des êtres spirituels sacrés. alors qu’ils observaient certains rites pour honorer et remercier les animaux qu’ils tuaient pour se nourrir, l’homme du XXI ème siècle pratique l’élevage industriel. Quel contraste !!!

La flore sauvage

Pendant des millénaires, les humains se sont soignés avec des plantes.Les indigènes ainsi que les herboristes ont une approche des plantes médicinales pleine de respect. Je pense que peu de gens se rendent compte que de nombreux médicaments actuels sont dérivés de plantes médicinales connues depuis la nuit des temps.

LIRE AUSSI  Le papillon, cette tendresse colorée

Les plantes nous offrent leur aide mais ce n’est pas leur but sur terre. Elles ont leur propre réalité et forment des communautés, tout comme nous. Elles sont liées entre elles et comptent l’une sur l’autre. Les humains oublient tout ça en général, ce qui ouvre mon analyse sur la psychologie du climat.

Psychologie du climat - nature, jardins, faune sauvage

Psychologie du Climat

Comme pour de nombreux sujets, nous sommes tous concernés par le réchauffement climatique. Malheureusement, les nombreuses propositions face à cette crise ont un point commun : l’absence totale de remise en question.

J’ai pourtant bien cherché mais je n’ai pas eu l’occasion de lire un bilan complet qui remonterait à la source du problème. Aucun « scientifique » n’a pris le temps de se poser pour simplement écouter la nature et comprendre son message. La psychologie du climat n’est autre que le résultat du fonctionnement humain et des enjeux financiers.

La littérature climatique aborde l’écologie sans considérer les nombreux conflits armés. Pourtant, je pense que les armes de destruction massive ont un impact très important, tant par leur fabrication que par leur utilisation.

Politique ou Spiritualité ?

J’ai lu un peu trop de prétextes politiques et économiques dans la thématique du réchauffement climatique. Les Politiques, les « décideurs » vivent loin de la terre et imaginent une technologie magique pour nous adapter aux conséquences des changements climatiques.

La psychologie du climat n’est autre que la répétition des scénarios de vie (lecture conseillée). Nos avancées technologiques aboutissent aujourd’hui à un bordel phénoménal dont nous sommes les esclaves. Nos politiques sont des humains avides de pouvoir et de gloire qui continuent à détruire. Ils préfèrent vous vendre des climatiseurs plutôt que de planter des arbres, en cela ils aggravent le problème.

LIRE AUSSI  Cheval en danger

Psychologie du climat ou philosophie humaine ?

L’ère industrielle a créé beaucoup d’addictions et de souffrances. Le numérique offre des possibilités d’ouverture sur le monde. Malheureusement, c’est une addiction au smartphone remplacé tous les 6 mois pour avoir le dernier modèle.

C’est aussi l’escalade rapide : 3G, 4G, 5G (lecture conseillée). Quand va-t-on s’arrêter, ou au moins ralentir ? Serez-vous un jour simplement heureux et reconnaissants de ce que vous avez déjà pour arrêter de remplir les déchetteries ?

Les addictions

Je fais le constat de troubles graves dans ma pratique Equi-Wild. En effet, pour les sorties, je demande aux participants de laisser leur smartphone dans la « boite à Doudou » avant de partir. Les accompagnants sont équipés pour les éventuelles urgences et pourtant, j’assiste à des attaques de panique.

Je suis particulièrement désolée de voir l’humain en crise d’angoisse à l’idée de déconnecter le temps d’un bain de nature. Nous partons en pleine nature pour communiquer avec les arbres et j’invite à noter les observations sur un carnet. Le bain de nature est un bien-être malheureusement bloqué par une addiction très invalidante.

Et pourtant, la pollution numérique joue aussi un rôle dans le réchauffement climatique. Ma conclusion ?

J’ai simplement envie de vous demander votre opinion sur vos addictions car finalement, ces besoins ont été crées par des techniques marketing. La psychologie du climat peut se résumer par les addictions qui polluent autant la terre que l’air et vos neurones.

Seriez-vous prêt à vivre d’autres expériences ?

Forum de discussions, donnez-nous votre avis. Nous vous remercions pour votre participation.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.