Là ou l’Homme se retrouve dans la Nature

L’homme est un étrange animal. Il est étranger à tout ce qui l’entoure et à tous ceux qui le côtoient de près ou de loin.

Mon jardin potager

Je regarde la Nature, je la respecte et c’est ainsi qu’elle m’apprivoise. Dans mon jardin potager vivent autant les légumes que les adventices, ces « mauvaises » herbes qui ont chacune leurs rôles. Si je me crois maître, je capitule vite devant l’harmonie de certaines plantes envahissantes pour leurs trouver une utilité et me contente de réguler. Mais je laisse tout de même un peu de place pour les légumes, c’est aussi le rôle du potager.

La forêt sacrée

Dans les bois, j’écoute les murmures, la vibration des différentes essences d’arbres et chacun a une sonorité différente. Certaines forêts m’attire plus que d’autres et j’ai envie de les enlacer une à une mais c’est inutile, elles ont la faculté de partager entre elles et avec moi, avec nous.

Mes Amis Animaux

Nous avons un petit cheptel qui se compose de :

  • Gecko, notre chien croisé dogue beauceron,
  • Kitty, chatte de canapé,
  • Night, Elfie et Merlin qui régule les rongeurs au sous-sol,
  • Ganesh, Gaya et Epona, nos chevaux de promenade,
  • Cocotte, notre poule qui devrait retrouver une copine au printemps.

L’apprentissage

Ces Amis ainsi que la Nature m’ont beaucoup appris sur moi et ils continuent de m’apprendre. Nous ne cessons jamais d’apprendre. D’un caractère vif et colérique,  je passe à beaucoup plus de tolérance et de calme, ce qui arrange aussi et surtout mon entourage… ! je regarde la Nature évoluer autour de moi et j’apprends.

LIRE AUSSI  Greta Thunberg - Grève pour le climat

La communication

Là ou l'Homme se retrouve dans la Nature

Je parle à mes animaux comme je parle à mes légumes et vous pouvez le répétez…, ça interpellera peut-être et ça donnera envie d’imiter car j’ai de très jolis légumes là où l’homme se retrouve dans la nature. Je m’adresse autant à mes chevaux qu’à ma poule en passant par mes courges, tomates et autres arbres, plantes médicinales ou fleurs. Je vois certains sourires sur les lèvres, ça ne s’appelle ni folie, ni idiotie mais sensibilité et respect. Ça me rappelle également que je fais partie intégrante de la Nature, que je suis un habitant parmi tant d’autres de la terre. Nous avons tous le même langage à la naissance, celui du cœur. Des mots qui, oui, font sourire mais qui, si on s’y arrête un instant pour réfléchir, pourrait soigner bien des maux du quotidien.

La charnière du bonheur

L’homme, à force de rester enfermer dans du béton, devient aigri, tombe dans des addictions et en devient malheureux. Sans forcément le vouloir, il entraîne ses proches avec lui. Tout le monde a besoin de verdure, de renouer un lien avec ses racines. Je comprends que ce soit difficile en agglomération. L’association « La Maison Écologique » est là pour vous faire partager le bonheur de la vie dans les bois avec ses animaux. Il ne faut pas être timide mais aimer sans peur, sans crainte. S’aimer soi et transmettre à nos proches, le retour s’en trouve décupler.

Mon expérience

Depuis que je pratique cette vie, je renoue des liens avec des ami(e)s qui sont comme moi, je fais de nouvelles rencontres qui ont cette sensibilité. De plus, Le positif attire le positif. Mais je ne vis pas en ermite, il me faut aussi supporter certains « nuisibles » mais la part du bonheur est plus importante et passe au-delà. Je m’en rends compte le matin au réveil en croisant le regard de ma chère et tendre. La vie au naturel n’a pas de prix par rapport à ce qu’elle amène. Comme les chevaux ont besoin de grands espaces et les oiseaux de leurs ailes, j’ai besoin de ce contact avec la nature pour vivre. Je suis là où l’homme se retrouve dans la nature.

LIRE AUSSI  Facebook, les réseaux sociaux et la crise climatique

Là ou l’Homme se retrouve dans la Nature

 

<

p style= »text-align: center; »>

2 thoughts on “Là ou l’Homme se retrouve dans la Nature

  1. bonjour, comment vas tu? ça fait envie. je viens d’une famille qui travaillait la terre et qui avait des animaux de ferme. j’ai donc eu la chance de voir vaches, cochons, chevaux et autres lors de mon enfance quand on allait rendre visite à la famille. je suis sure que vous appréciez d’autant plus leur compagnie en ces temps difficiles. passe un bon week end et à bientôt!

    1. Bonjour Carfax, je vais bien, merci. Et tout le monde va bien dans notre petite ménagerie. J’espère qu’il en va de même pour toi. Gamin, je traversais la rue et j’étais à la ferme où j’allais chercher le lait frais, le beurre et les oies me coursaient 😁. La tradition était également à 1 ou 2 cochons par an. Je retrouve cet ambiance en Ardèche et c’est bien agréable, d’authentiques paysans du cru.
      Nous descendons tous les jours voir nos chevaux à pieds, ça nous fait prendre l’air et ça nous maintient en forme (9kms aller-retour).
      Veille sur toi et les tiens.
      Au plaisir.

Forum de discussions, donnez-nous votre avis. Nous vous remercions pour votre participation.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.