Ici, sans toi

Bienvenue à toutes et tous pour un nouveau vendredi lecture avec un excellent polar/thriller de Loïc Gry, « Ici, sans toi ».

Bienvenue à toutes et tous pour un nouveau vendredi lecture avec un excellent polar/thriller de Loïc Gry, « Ici, sans toi ».

 

Brèves sur l’auteur et le livre

Après 10 ans passés en restauration, c’est dans le cadre d’une reconversion professionnelle et de la reprise d’étude que je redécouvre les plaisirs de la lecture. Après avoir passé un DAEU (diplôme, équivalence BAC) en 2018, je me suis lancé dans une licence de psychologie que je suis actuellement à la faculté de Nantes. Papa d’un petit garçon né en 2020, j’oscille entre vie de famille, saison d’été en restaurant et étude le reste de l’année. L’écriture est apparue ces dernières années comme un moyen de m’apaiser, de m’évader et de créer.

 

  • Genre : Polar/Thriller
  • Éditeur : Librinova
  • Nombre de pages : 449

 

Présentation

Un flic des stups de Paris, le Capitaine Caron, s’est fait muté à la crim. de Nantes après une séparation compliquée. Il espère aussi trouver plus de tranquillité en dehors de la capitale !

Son collègue, le Capitaine Brivaël Lekervellec, l’appelle un matin pour une disparition qui se révèle être un assassinat sur l’île des Evens. Le Commandant Hélène Ortiz prend en charge l’enquête avec son adjoint, le Lieutenant Lionel Dourtois et les deux Capitaines.

-Salut mon vieux pote. Alors, tu viens à la pêche au poulet ?

Le marin explosa de rire, seul. Brivaël était un féru de pêche. Il passait le plus clair de son temps libre en mer et avait noué avec Maël, le chef de la Capitainerie, une relation amicale.

– Je te présente le Capitaine Caron, le Lieutenant Dourtois et la Commandante.

– Commandant ! Rectifia-t-elle. Je ne préfère pas conjuguer les grades, Messieurs.

Elle insista sur le « messieurs ». le chef de la Capitainerie esquissa un léger sourire et glissa discrètement à l’oreille de son pote : « Pas baisante ta copine ».

 

L’affaire – Acte I

La victime, Elise de Fontaines, n’est autre que la fille d’un riche et puissant industriel de la région, Hervé de Fontaines. Comme d’habitude, le Préfet qui est un « ami » du père de la défunte veut un dénouement de l’affaire rapide, très rapide.

Une pièce à conviction les oriente vers un suspect qui fait bien l’affaire de tout le monde au vu de son passé. Il est arrêté et incarcéré.

Entre gros doutes et affaire bâclée

Le Capitaine Lekervellec  reste très suspicieux pour différentes raisons quand au suspect et ce qui entoure l’enquête. Une grosse somme d’argent ainsi qu’un cahier codé ont été retrouvés chez Elise  et nul n’en connaît la provenance. Il y a trop d’incohérences pour le Capitaine qui continue à y réfléchir.

Quoiqu’il en soit, l’inculpation du prétendu meurtrier arrange les affaires de tout le monde et surtout dans le milieu politique mais tout semble calme en apparence, on ne gomme pas le meurtre de son enfant parce que le criminel est sous les verrous.

L’affaire – Acte II

Quelques mois plus tard, trois jeunes gens sont partis faire la fête sur l’île des Evens et y passer la nuit histoire de décompresser un peu.

Ils se retrouvent nez à nez avec un individu venu déposer et assassiner une jeune fille. Après une brève lutte, l’assassin réussit à prendre la fuite laissant sur place sa victime bien mal en point.

Quand les doutes se précisent…

Pour le Capitaine Lekervellec, il n’y a plus de doutes possibles, ils ont à faire à un tueur en série. La jeune fille en question était une amie d’Elise de Fontaine, une grosse somme d’argent est également retrouvée dans sa chambre et il semble bien au Capitaine que le tueur suive un modus operandi particulier.

Doute, méfiance et suspicion

Lors d’une conférence de presse, le Commandant Hélène Ortiz est interrompue par une avocate venue des Etats-Unis pour une autre affaire l’ayant impliquée. Le Capitaine Caron qui s’était rapproché de la très jolie Hélène a bien remarqué des zones d’ombre dans son passé, des cicatrices. Il a pu en partie découvrir une partie grâce à son métier d’enquêteur et son accès aux bases de données. L’intervention de cette avocate le laisse perplexe quand à la sincérité de la femme qui partage désormais sa vie. Le père d’Elise se pose également des questions et prend contact avec cette avocate. Il veut être sur que l’affaire concernant sa fille n’a pas été bâclée.

 

En parallèle, un groupe d’hommes d’affaire (je me suis rendu compte à cet instant que je risquais  de trop en dire alors j’ai coupé ma phrase, désolé…)

Le Capitaine Caron, de son côté, désespère revoir sa propre fille au vu de ses événements tragiques et lui écrit régulièrement pour lui annoncer une prochaine visite, cette affaire le touche d’autant plus que c’est sa première grosse enquête à la criminel.

L’affaire – Acte III

La troisième amie d’Elise de Fontaine est sous étroite surveillance par la police. Malgré les réticences du Capitaine Lekervellec, le Commandant Ortiz a décidé de faire jouer à cette jeune fille et à son insu, le rôle d’appât.

Malgré toute l’attention de la police, la jeune fille est enlevée.

C’est le branle bas le combat à la crim…

 

Vous avez, à ce moment, presque tout entre vos mains mais il reste un doute…

 

  1. Y’a-t-il des fuites au sein de la police ?
  2. Qui cherche à se débarrasser de ces jeunes filles ? Et dans quel but ?
  3. Quelle est l’origine de ces macabres mise en scène ?
  4. Qui en veut désormais à la vie du Commandant Ortiz ? Et pourquoi ?
  5. Et surtout, pourquoi (encore quelque chose que je ne peux pas dire mais qui m’a fait poser question dès le début) ?

…alors ne restez pas dans l’hésitation !

Car c’est ce que vous découvrirez à la lecture de ce polar/thriller autant déroutant que prenant, une pépite dans le genre.

Mon humble avis

« Ici, sans toi » est un thriller/polar coup de cœur, j’ai succombé à l’écriture et l’intrigue de Loïc Gry.

Loïc Gry a une plume très agréable et carrément addictive. Il maintient un suspense du début à la fin. Si on peut deviner les victimes, il est difficile de dire qui est l’assassin et quelles sont ces motivations et c’est pourquoi le chroniqueur, quoique tenter, ne peut rien dire de plus. Les doutes peuvent être posées sur tous les protagonistes ou presque.

Les scènes macabres sont expliquées avec soin et détails mais avec un brin de poésie qui « adoucit » l’acte lui-même.

L’auteur profite également de son livre pour glisser quelques sujets à réflexion aussi divers que variés. C’est bien amener sans gêner l’enquête, vous posez simplement le livre le temps de la considération que vous voulez bien lui accorder.

Je ne peux m’étendre sur les sujets abordés dans le livre sans en dévoiler l’intrigue ce qui serait bien dommage tant l’histoire est ficelée de main de maître.

J’ai adoré et je vous conseille vivement la lecture de ce polar/thriller de Loïc Gry, une écriture qui possède beaucoup de talent et d’imagination.

Je remercie l’auteur pour sa confiance et j’espère qu’il ne s’arrêtera pas en si bon chemin pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Extraits

 

Le néon qui servait de base de lumière à la table d’opération grésillait de plus en plus.

– Fichu matos si vous voulez mon avis, leur lança le docteur.

– Les budgets se réduisent d’années en années, bientôt on sera à sec, ajouta-t-il.

Les hôpitaux et toutes leurs annexes faisaient l’objet du grand plan de restructuration et d’économie du quinquennat Macron et le personnel subissait ce manque de discernement de plein fouet.

 

Totalement tétanisée, elle le laissa prendre pleinement possession de sont être. Elle allait mourir, elle en était désormais pleinement consciente. Elle espérait seulement que ce ne serait pas douloureux. Elle sentit du chatterton collant enrouler rapidement ses poignets et ses chevilles…

Je veux…

Le livre Broché                                     L’e-book (3.99€)

Que lisez-vous ? Nous aimons partager et bavarder ;)