Et si je ratais le changement…

« La Nature ne nous appartient pas, nous appartenons à la Nature. »

Et si je ratais le changement…

A la veille d’un bouleversement inévitable pendant lequel la terre va devoir se ressourcer, ce n’est pas la Nature qui doit s’adapter aux besoins humains toujours plus disproportionnés.

La Nature ?

La Nature a toujours donné et continue à le faire sans mot dire ou presque… En effet, les dérèglements climatiques que l’on voit de plus en plus régulièrement à différents endroits de la planète sont plus qu’un signal d’alarme donné par des scientifiques. C’est un appel de la terre, cette planète qui nous accueille, un appel de détresse pour que la conscience humaine s’harmonise avec elle.

Écouter, ressentir

Nous avons perdu l’habitude d’écouter la faune, la flore, la terre, la pierre et de communiquer avec cet ensemble qui vit en parfaite symbiose. Nous en sommes devenus étrangers.

Equi-Wild LifeStyle, vivre en harmonie avec la nature

Le collapsologue n’est pas un individu alarmiste, il ne voit, entend ni ressent mieux que les autres, nous avons seulement ôté un bandeau de nos yeux qui s’appelle «le déni ». Prenez le temps de retourner voir les endroits magiques de votre enfance, ces jardins secrets et regardez ce qu’ils sont devenus, ce que nous laissons à nos enfants.

Il faut réapprendre à écouter la Nature, communiquer avec elle pour pouvoir vivre en parfaite symbiose avec elle. La Nature n’est ni dangereuse, ni cruelle, elle a un mode de fonctionnement que la technologie nous a fait oublier.

Les addictions humaines

La technologie est utile mais trop entraîne une dépendance qui ne nourrit ni notre corps ni notre âme. Ce qui nous nourrit est dehors, sur les chemins, dans nos jardins naturels, au bord des rivières et c’est tout ce qu’il faut entretenir, respecter. Apprendre à lâcher-prise avec le trop de technologie est un pas vers la liberté et la sérénité.

LIRE AUSSI  Ma conscience écolo

Pour les plus « anciens », rappelez vous qu’il y a 25 ans, nous n’avions pas ces « outils de communication » qui nous éloignent. Rappelez-vous que nous vivions très bien sans et parlez-en aux plus jeunes, sensibilisez-les sur le fait que nous tournons le dos à l’entraide pour plus de technologie.

Nos besoins primaires se trouvent dans la Nature :

  • nourriture,
  • S’habiller
  • Se soigner,
  • Je me suis permis ce petit rajout : S’aimer, vivre libre, accepter le bien-être et favoriser l’entraide.

Les Amérindiens disent que tout individu ne vivant pas avec la Nature ne survivra pas au grand changement.

ces jardins secrets et regardez ce qu’ils sont devenus, ce que nous laissons à nos enfants.

Nos animaux peuvent nous y aider tous les jours seulement en les observant, je parle des animaux « naturels » (qui possèdent toujours leur instinct). Les chevaux se sont toujours mis à notre service même au péril de leurs conditions de vie. Ils sont à nouveau notre avenir pour une vie de nomade.

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » Lavoisier.

Tout se trouve dans la Nature à condition de la respecter et de se respecter soi-même.

Les chevaux se sont toujours mis à notre service même au péril de leurs conditions de vie.

« Méditons sous les arbres, imprégnons nous de cette puissance que nous insuffle la Terre, Mère de tous les êtres vivants et ce qui le parait moins – Partageons dans l’Amour. »

 

Forum de discussions, donnez-nous votre avis. Nous vous remercions pour votre participation.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.