Du beau foin fait avec amour

Après quelques années de pénurie de foin, j’ai décidé de faire moi-même du beau foin avec mes petits bras musclés. Tu vas constater que ce n’est pas très compliqué et que le matériel est peu coûteux.

Je suis fière de ce petit ballot de foin

Faucher avec une faux

Économique et agréable à utiliser, la faux est un outil efficace, totalement écologique et respectueux de l’Environnement. Que ce soit pour faucher de petites ou moyennes surfaces engazonnées, entretenir un pré ou débroussailler une friche, la faux est une excellente alternative aux engins mécanisés. Tu coupes assez haut et tes chevaux iront ensuite brouter, je ne vois là que des avantages.

David travaille avec sa faux
C’est la faux qui doit travailler et non toi. Tu faucheras agréablement et sans efforts si ta faux est adaptée à ta morphologie et surtout parfaitement aiguisée. Je laisse cette partie du travail à Papy David qui commence à avoir une grande expérience.

Des nouveaux prés

J’ai commencé tout ça la semaine dernière car comme je respecte les sols, j’ai obtenu des jolis prés pour Ganesh et Gaya. Nous avons des ballots de beau foin, odorants et ficelés avec amour.

Je te présente mes chevaux, couchés dans le parc

J’y trouve aussi une occasion de sauver un autre poulain pour continuer à protéger ces chevaux « sauvages ».

Du beau foin

Faire un beau foin est loin d’être évident. Cela demande du savoir-faire… et que le ciel soit avec toi. Depuis que je suis devenue paysanne, je vis avec la météo. D’ailleurs, ce n’est pas une science exacte alors mieux vaut faire confiance à ton instinct qu’à ton application de smartphone.

LIRE AUSSI  Kebab ou Salade ? La santé avant tout.

Le bon moment

La hauteur de fauche est un paramètre important. Plus tu fauches bas, plus la quantité de fourrage est importante. Donc la tentation est grande de faucher le plus bas possible. Mais le fourrage sera plus contaminé par de la terre surtout si tu as une prairie précédemment pâturée dont le sol n’est évidemment pas régulier. En outre, cette masse importante mettra plus de temps à sécher et donc exigera plus de jours de beau temps consécutifs. Dans la pratique, il faut éviter de faucher à moins de 7 cm. Et pour cette première phase, notre Papy a un super coup de faux.

Fanage, le beau foin d’Annawenn

Le but du fanage est de faire sécher la plante le plus complètement et le plus rapidement possible. L’herbe fauchée est regroupée sur une ligne de 10 à 20 cm de hauteur appelée andain.

Cela diminue la surface de contact de l’herbe avec le sol, toujours plus humide et d’autre part, augmente l’action du vent sur la plante. Il faudra ensuite procéder au fanage qui favorise un séchage uniforme en cherchant à faire remonter à la surface les brins qui sont proches du sol. Cette opération peut se faire plusieurs fois pendant la phase de séchage. Une fois le foin sec, il sera regroupé en andains puis pressé.

Je me suis acheté un superbe râteau pour la fête des mères. Allez, je vais te l’avouer, je savais faire ça depuis ma tendre enfance.

Mes ballots de foin

Arrive le bon moment pour faire les ballots. Et là je suis bien contente de moi : j’ai bluffé le Papy. J’ai deux grands sacs de lin qui me servent de « moule ». Je conserve toujours les cordes du foin acheté, c’est aussi ça, mon plan zéro déchet.

LIRE AUSSI  Mon Bujo de juin 2019

Du beau foin fait avec amour

Je place mes cordes dans le sac et je commence à y tasser mon herbe sèche. Pour avoir un beau foin nourrissant, j’y ajoute des orties séchées et de la consoude. Les petites bottes de faible densité sont de moins en moins fréquentes mais toujours appréciées car le foin n’est pas écrasé et elles peuvent être manipulées à la main. Par contre, elles ne peuvent pas être stockées à l’extérieur.

Je range tout ça dans l’écurie au fur et à mesure.

Une fois cette partie faite, les chevaux vont brouter dans le pré. L’avantage de la faux, c’est que l’herbe repousse très rapidement. Le sol n’est pas touché. La vie sur terre est en danger, inutile d’en rajouter, n’est ce pas ?

Album Photos

 

 

Author: Annawenn

Fondatrice Equi Wild, Annawenn est membre de l'Association Maison Écologique et vous invite à découvrir l'écologie avec ses chevaux et son bullet Journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.