COVID-19 : Et si nous prenions de nouvelles habitudes ?

COVID-19, c’est le nom du virus qui confine actuellement la population. Nous sommes prudent et respectueux mais l’association souffre de ces mesures.

Quelles mesures pour stopper le COVID-19 ?

Chaque jour, les directives sont un peu plus sévères car il faut arrêter cette épidémie. Alors même si le système a son lot de contradictions, je limite mes déplacements.

Chaque jour, je viens m’occuper des animaux et nettoyer le terrain avec David. Actuellement, les chevaux restent sur le terrain de l’écurie mais nous épuisons nos réserves de foin. La semaine dernière, nous avons fait nos trajets à pieds avec le chien mais depuis lundi, nous prenons la voiture pour aller faucher un peu d’herbe.

Nos autres terrains sont verts mais nous ne pouvons pas déplacer les chevaux. En effet, la transhumance est un déplacement que nous pouvons éviter pour encore quelques temps. Alors en attendant, pour occuper tout le monde, j’apprends la marche en longe à Epona-Wild.

Une pause obligatoire

Sur le terrain, nous préparons le potager pour l’été. David a fait les semis et nous allons installer la serre. C’est aussi l’occasion pour moi d’aménager un espace fleuri où vous accueillir dès que possible. David a fabriqué les piquets pour faire un rond de longe dans lequel nous pourrons travailler avec les chevaux. J’aime cet espace, un peu plus intime et sécurisé car les loulous savent qu’il est réservé au travail calme.

Nous avons interdit les espaces publiques dont nous assurons la gestion : Arboretum et aire de pique-nique. Je ne peux pas vous dire si les animations auront lieu cet été car elles dépendent bien sûr du COVID-19.

LIRE AUSSI  Monter à cheval ou pas ?

Au sujet des éoliennes

Je ne travaille plus non plus dans la forêt de Taillard. L’épidémie liée au COVID-19 interdit aussi la circulation dans les bois. Alors j’ai commencé à lire les études déjà réalisées sur le sujet éolien. Les possibilités d’actions sont finalement beaucoup plus nombreuses qu’on ne pourrait le croire. Loin des opinions personnelles, nous avons déjà des connaissances grâce aux expériences menées par d’autres régions et pays.

Je voulais faire un compte rendu des élections municipales mais pour le moment, tout est en attente.

COVID-19, et la solidarité ?

Dans cette période de crise, je suis triste de voir autant de réactions égoïstes. L’espèce humaine est ainsi faite que chacun à sa « bonne » raison de provisionner des pâtes et du papier toilette…. Sincèrement, je pense que nos ancêtres se retournent dans leurs tombes.

Les gestes solidaires se font rares alors que l’union a toujours fait la force. Ce virus ne devrait pas faire exploser les conflits sous-jacents, bien au contraire. Nous pouvons faire quelques courses pour les plus fragiles ou proposer de sortir les animaux de compagnie. Je pense aussi à ceux qui sont isolés et je prends un peu de mon temps pour parler : téléphone, vidéo conférence… Pour une fois que notre technologie est utile 🙂

Et puis, bien sûr, ça fait plaisir aussi de recevoir une lettre, une carte, quelques photos ou un petit colis. Pensons à ceux qui sont hospitalisés et à leur famille, aux enfants aussi qui sont désœuvrés.

Le COVID-19 nous oblige à nous confiner mais je reste persuadée que nous pouvons nous unir et le faire reculer. Prenez soin de vous, à très bientôt.

LIRE AUSSI  Pochette Bujo Rando

La nature est fleurie (pour le plaisir des yeux)

 

Author: Annawenn

Diplômée de psychologie, je me suis orientée dans la recherche auprès du Laboratoire d'éco-éthologie (Université de Neuchâtel)
Eco-thérapeute et naturopathe, je suis éthologue bénévole pour cette association.

Forum de discussions, donnez-nous votre avis. Nous vous remercions pour votre participation.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.