Consumérisme – Addiction à la consommation

Après mes courses au marché, je retrouve Franck et ses habitués. Même sous la pluie, j’aime bavarder avec ceux qui sont libérés du consumérisme. La société moderne a crée une véritable addiction à la consommation et je vais développer cette thèse dans cet article.

Consumérisme, une addiction crée par le stème économique capitaliste

Homme ou objet ?

Dans la société actuelle, l’humain est réduit à un objet à contrôler manipuler et marchandiser. L’Homme doit s’ajuster aux standards de santé, d’alimentation et de beauté diffusés par les médias.

« Notre culture vit sur une illusion collective. La croyance que notre planète est composée d’une collection d’objets déconnectés et indépendants plutôt que de sujets interconnectés et interdépendants qui constituent une toile de la vie, fragile et miraculeuse. » Amanda Leigh Morrison

Si vous allez prendre un verre à la terrasse d’un café, regardez autour de vous. Je suis toujours très étonnée de voir des groupes qui ne sont ensembles qu’en apparence. Je parle d’apparence parce qu’en y regardant de plus près, les individus sont tous hypnotisés par leur smartphone. L’homme est loin de la nature, mais aussi de ses amis.

Quel impact ?

Ces addictions sont moteur de l’expansion du capitalisme et du pillage des ressources naturelles. D’une manière générale, la diffusion du consumérisme et la passion de consommer sont les signes d’une société addictive.

J’ai pris l’exemple des smartphones mais à l’approche de Noël, je pense que presque tous les produits sont concernés. La société vous promet la satisfaction généralisée de vos pulsions et de vos envies. Elle vous offre des produits, des objets et des services. Je me rappelle des publicités alléchantes qui créaient le besoin.

LIRE AUSSI  Bloglovin'

Je me suis opposée à mon père me poussait à faire une grande école de commerce. J’avais 20 ans et déjà bien compris que je n’y serais vraiment pas à ma place. Un peu plus tard, j’ai lu Fight Club (Chuck Palahniuk) qui donne un regard satirique sur la société de consommation.

 

Le consumérisme

De nombreuses études démontrent que cette addiction et l’obsession de la croissance matérielle sont les cause majeures de la crise écologique. L’espèce humaine est la seule à exploiter les ressources fossiles. L’homme s’est libéré temporairement des limites bio-écologiques et il consomme plus qu’il n’a besoin pour sa subsistance.

L’origine des addictions se trouve dans le manque, l’angoisse et les quêtes instrumentalisées par le marché pour faire tourner la machine économique. Je reçois des offres de crédit presque tous les jours dans ma boite aux lettres et je sais que malheureusement, beaucoup cèdent à la tentation.

Besoins illimités – Envies infinies

J’ai connu cet horrible sentiment de vide qui a contaminé la société occidentale. Mais ma réaction n’a pas été celle recherchée car j’ai plongé dans l’anorexie et donc, je ne consommais pas grand chose. Si j’avais fait des achats compulsifs, je n’aurais probablement pas eu la chance de me voir proposer une thérapie.

Les structures sociales et les liens communautaires se sont délités et l’homme s’est dissocié de la nature. L’homo economicus se tourne alors vers des sources extérieures comme :

  • la nourriture ,
  • la notoriété,
  • le travail,
  • le sexe
  • l’argent
  • les possessions matérielles
  • les technologies
  • l’alcool et les drogues
LIRE AUSSI  Bilan de nos activités #1

Pourtant, je peux vous assurer que la réponse à votre quête d’identité est à l’intérieur de vous même, dans la nature et/ou la spiritualité. La consommation représente un lieu d’investissement privilégié, mais c’est une chimère.

« Le sauvage est la nation première de la culture humaine. Il est le fondement de notre être. Le nier ou l’éliminer ne peut être que désastreux » (Nick Totton)

Frustrations et insatisfactions

L’abondance de l’avoir entretient le manque fondamental de l’être. La consommation recrée en permanence le vide existentiel qu’elle prétend combler.

« Nous devenons obsédés par des sources secondaires, comme si notre vie en dépendait » (Glendinning)

Votre envie est momentanément soulagée par votre shopping. Malheureusement, vous ressentez une nouvelle envie parce que les médias cultive le culte de la nouveauté. Bien sûr, vous avez le secret espoir (toujours déçu) que le produit en question tiendra sa promesse.

Le système économique capitaliste repose sur cette illusion et cette mécanique de l’addiction. J’ai ouvert le sujet sur notre forum avec une proposition d’écothérapie. Vos commentaires sont les bienvenus car je pense sincèrement que ce sujet mérite d’être développer.

<

p style= »text-align: center; »>A très bientôt.

2 thoughts on “Consumérisme – Addiction à la consommation

  1. bonjour, comment vas tu? c’est vrai que l’homme en veut toujours plus… je ne suis pas du genre minimaliste, j’ai encore du chemin à faire, mais j’essaye de freiner mes achats depuis plusieurs années. la plupart du temps j’y arrive bien. Fight Club est un de mes films fétiches. passe un bon lundi et à bientôt!

Forum de discussions, donnez-nous votre avis. Nous vous remercions pour votre participation.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.