Captive: Les Autres

Bonjour à tous, je vous retrouve pour notre rendez-vous traditionnel : C’est lundi, que lisez-vous ? Vendredi, je vous ai présenté le tome 2 de la saga Captive alors pour ne pas vous laisser dans le vague, je vous présente aujourd’hui :

Les Autres – Captive – Tome 3

Quatre années se sont écoulées depuis que Le Docteur Jonathan est arrivé au manoir pour continuer le travail de recherches débutées des années plus tôt par le Docteur Daniil. Nous sommes en URSS, c’est l’hiver 1962 et nous découvrons les sujets trois et quatre qui gardent un bien étrange souvenir de leur naissance. Youri est le responsable de ces nouveaux espions.

Le haut fonctionnaire Josiah Melnyk arrive au manoir vient s’assurer du bon déroulement des opérations. En pleine guerre froide, ces armes humaines sont inestimables.

Podcast Audio

Le contexte historique

Une conférence au sommet pour régler les problème s venus à maturi demeure toujours l’ objectif principal de la diplomatie soviétique et parmi ces problèmes , ceux du désarmement et de l’interdiction des essais nucléaires occuperont en 1962 comme en 1961 une place prioritaire.
Il est vrai que la reprise des essais a quelque peu pâli le prestige dont l’URSS jouissait parmi les pacifistes du monde entier qui lui reconnaissaient comme un monopole dans la «lutte pour la paix». C’ est sans doute pour se rétablir dans la confiance de ces milieux que l’URSS a inspiré au Mouvement des partisans de la paix financé par elle , d’organiser en 1962 une nouvelle conférence internationale pour la paix et le sarmement.

Le Mystère

Josiah Melnyk s’informe aussi du développement des sujets numéro cinq et six dont la naissance est prévue le mois suivant. Mais au-delà des armes humaines, les sujets devraient aussi servir à fabriquer ce qui serait encore plus utile à la suprématie de l’URSS. Mais nous n’en sommes pas encore là.

« Les sujets sont très différents de nous. Ils partagent autant de gênes de plantes et d’animaux que de gènes humains. Ce sont des monstres. C’est pour cela que nous essayons de créer des sujets plus proches de nous, mais tout aussi performants »

Le camarade Melnyk n’est pas entièrement satisfait et demande des rapports réguliers. De plus, ils peuvent être utiles.

Les sujets numéro un et deux

Que sont-ils devenus ? Face au camarade Melnyk, numéro un est charmante. Malgré les années, elle est toujours la même, cachant à peine sa rancune. Numéro deux, fidèle à lui-même, se présente les mains dans les poches, blasé, mais toujours avec numéro un dont il suit les signes. Mais numéro un est instable et sous surveillance. Vous en découvrirez les raisons dans La Faille (Captive T2).

Elle est très utile au Docteur Jonathan Zaystrev qui peut confier certaines missions à numéro deux. Ce dernier reviendra toujours près de numéro un et Zaystrev se congratule d’avoir ainsi trouvé la faille de numéro deux.

Le manoir a été remis à neuf et les sujets doivent porter un uniforme en toile noire avec leur numéro dessus. et des bottes à lacets. Même le régime alimentaire a été modifié et numéro deux est chargé d’entraîner tous les nouveaux sujets.

Comment le Docteur Jonathan a-t-il réussi à reproduire l’expérience de son prédécesseur ? Et surtout, pourquoi ?

22 octobre 1962 – Cuba

Après en avoir reçu la confirmation par ses services de renseignement, le président américain John F. Kennedy informe ses compatriotes de la présence de missiles soviétiques à Cuba. Dans son discours, Kennedy s’adresse à la nation américaine et au monde, exigeant de l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) qu’elle retire les missiles qu’elle est en train d’installer sur l’île de Cuba, à proximité du territoire américain. Cet événement est souvent identifié comme le paroxysme de la Guerre froide.

Mais dans l’histoire, il reste toujours une part d’inconnu et privée de ses missiles, la recherche de nouvelles armes par l’URSS reste tout à fait plausible.

1963 – 1966 Au manoir

Le Docteur Jonathan Zaystrev continue ses expériences mais le résultat tarde et son temps est limité par le parti. Pourtant, les sujets donnent satisfaction, ayant chacun une spécialité. Les liens se nouent entre les sujets et quelques membres du personnel.

Les « monstres » deviennent nombreux et sont en quête de plus de libertés. Leur créateur est surveillé et n’aborde pas tous les sujets avec ses donateurs. Aurai-il un désir de pouvoir ?

  • La taupe vous a-t-elle donné des nouvelles ?

  • Elle nous a rapporté que le Docteur avait l’intention d’en créer d’autres. Deux paires. Seulement des mâles.

Ce troisième opus nous apportent quelques réponses mais beaucoup plus de questions. Les tensions et manipulations entre les habitants du manoir ne présagent pas un avenir lumineux, autant pour les scientifiques que pour les sujets eux-mêmes. Jusqu’où seront-ils ainsi sous contrôle ? Ce livre prend fin en 1966, alors que des changements s’annoncent dans les rapports avec l’URSS…

En juin 1966, deux mois après l’annonce du désengagement de la France du commandement militaire intégré de l’OTAN, de Gaulle instaure un dialogue direct avec l’URSS. Il entend dépasser la conception « bipolaire » du monde et signifier que les rapports entre la France et l’URSS ne sont pas placés sous la dépendance de la Maison Blanche.

Maintenant, il faut patienter…

Captive est un thriller psychologique SF de six tomes… Les sujets ne subissent pas le même vieillissement que les humains alors je me demande ce qu’ils deviendront mais l’auteur ne donne aucun indice, simplement une recherche dont il est question de temps à autres.

Captive est un thriller psychologique SF de six tomes... Les sujets ne subissent pas le même vieillissement que les humains alors je me demande ce qu'ils deviendront mais l'auteur ne donne aucun indice, simplement une recherche dont il est question de temps à autres.

 Julie Jean-Baptiste fait durer le plaisir des uns et la souffrances des autres avec sa plume affûtée qui manipule autant mon esprit que ses personnages. Dans ce roman, je n’ai aucune indication sur la vie en URSS, encore moins des activités politiques. Ce manoir est un secret bien gardé où le lecteur se perd lui aussi dans sa quête de savoir.

Les rares dates indiquées me repèrent dans l’histoire mais n’oubliez pas que ce thriller psychologique est aussi un roman de science fiction où l’histoire peut différer de celle que nous connaissons. La psychologie des personnages est précise et judicieuse tout comme leurs relations.

L’auteur a un style d’écriture très bien choisi, elle utilise un langage propre à chaque situation, raisonné ou spontané. Elle enchaîne les idées dans une logique qui se place peut à peu comme les pièces d’un puzzle sur cette longue période, très différente des deux premiers volumes. Pourtant, impossible de s’ennuyer dans cette lecture où l’action s’invite toujours juste au bon moment 😉

Une lecture que je recommande vivement aux amateurs du genre. Le suspens est maintenu et la dernière phrase restera dans ma mémoire, j’ai hâte de découvrir la suite. Pas vous ?

VLOG

Julie Jean-Baptiste

Julie est une auteure qui est née et a grandi aux Antilles. Elle est l’auteure de la saga « Captive », un thriller psychologique SF de six tomes. Dans la vie, elle exerce un métier aussi mystérieux que les dossiers du KGB et manipulateur que l’ex-gouvernement soviétique. Quand elle n’écrit pas, elle adore pâtisser et accompagner chacune de ses lectures par une tasse de thé.

Author: Angelique

La lecture est un voyage immobile, une évasion temporaire hors de notre prison, une errance où rien ne saurait nous brider.
Ma meilleure évasion reste ma création : Le Bullet Journal 😉

One thought on “Captive: Les Autres

Que lisez-vous ? Nous aimons partager et bavarder ;)