Arboretum de Villevocance

Depuis le début de l’année 2019, notre Association a pris en charge l’entretien de l’Arboretum de Villevocance. Notre but est d’éviter le passage des machines bruyantes et polluantes qui brûlent les sols.

L'Arboretum de Villevocance

Historique de l’Arboretum

  • En 1990, la municipalité de Villevocance donne un espace d’environ 1 hectare pour ce projet. L’école de la forêt s’organise avec les enfants durant l’année scolaire 1991/1992. Les enfants vont créer un bois avec 80 arbres.
  • 1993, les arbres et arbustes sont identifiés grâce à la fabrication de panneaux de bois.
  • 2008/2009 : Organisation d’une journée citoyenne pour la taille et le débroussaillage de l’Arboretum.
  • 2009/2010 : L’école de Villevocance obtient l’éco-label.

Les forêts réduisent les maladies infectieuses.

J’aime beaucoup ce lieux presque magique où je vais marcher régulièrement. Alors cette année, nous avons demandé à la municipalité de Villevocance de nous confier l’entretien des sols, des arbres et des fleurs de l’Arboretum.

L’importance des arbres

La forêt abrite 80% de la biodiversité terrestre. Elle protège donc la diversité et constitue l’habitat de nombreuses espèces animales et végétales.

Les arbres interceptent et emmagasinent l’eau de pluie à la surface des feuilles et des branches. Ils réduisent la descente vers le sol, favorisent son infiltration, diminuant ainsi le ruissellement et l’érosion et retardant la formation des débits de pointe.

Un arbre en bonne santé est capable de soutirer de l’air de plus de 7000 particules de poussière/litre d’air, on ne peut nier alors qu’il est un « appareil » de climatisation et de purification efficace. Dans beaucoup de villes du monde en développement, la concentration et la composition des polluants atmosphériques sont déjà à même de provoquer des maladies chez des sujets vulnérables et la mort prématurée des personnes âgées, notamment celles atteintes de troubles respiratoires.

LIRE AUSSI  Equi-Wild LifeStyle : Introduction

L’Arboretum et le bien-être

L’arbre peut renforcer l’attention spontanée et détendre le système sensoriel. On peut aiguiser notre concentration lorsqu’on se promène dans des espaces verts.

Des études ont montré que les patients hospitalisés qui peuvent regarder des arbres guérissent plus rapidement et souffrent moins de complications que ceux qui n’ont pas accès à ce type de paysage. (FAO, 1995). De plus, de nombreux panoramas où dominent les arbres stimulent la reprise psychologique car il provoque des sentiments positifs, atténuent les émotions négatives telles que la peur, la colère et la tristesse, peuvent bloquer ou réduire les pensées créatrices de tension nerveuse (Bory, 2000).

Equi-Wild thérapie avec Angélique

J’ai aussi choisi l’Arboretum pour les ateliers de La Maison Écologique.

Le fauchage haut

Adopter une hauteur de coupe d’environ 10 cm permet d’augmenter les chances de survie des amphibiens et des reptiles par exemple. Il faut alors compter sur une amélioration de la qualité des fourrages et sur une légère diminution du rendement.

Nous fauchons les abords de l’Arboretum avec une faux. L’utilisation de faucheuses rotatives rapides avec conditionneur réduit les taux de survie et les possibilités d’évasion des petits animaux. Des études sur le terrain montrent que l’utilisation de la faucheuse-conditionneuse entraîne des pertes importantes pour les petits animaux : jusqu’à 60% de sauterelles et abeilles. Sans le conditionneur, ce chiffre diminue à 8 %.

Effectuer la fauche après la mi-juin (en plaine) ou la mi-juillet (en montagne) permettra à certaines espèces de papillons et d’oiseaux nicheurs des prairies d’achever leur développement. De plus, la taille tardive permet à la plupart des fleurs des prés de se re-semer et contribue à préserver et à promouvoir la qualité botanique des prairies.

LIRE AUSSI  Kebab ou Salade ? La santé avant tout.

Surpâturage et plantes toxiques

Le fauchage au ras du sol est assimilable au surpâturage. Pour la plante, il y a deux stratégies qui lui permettent de survivre en cas de surpâturage répété : un port très étalé et bas qui lui permet d’échapper aux dents (pissenlit), un système de rhizome qui lui permet une repousse plus facile (trèfle blanc). Voir une prairie envahie par du trèfle blanc et du pissenlit est un signe de surpâturage répété.

Le vieil adage dit qu’une prairie malmenée se venge pendant 3 ans. C’est pourquoi actuellement, certaines prairies sont envahies de séneçon!!! Le surpâturage entraîne un parasitisme plus important car certains parasites sont plus présents au niveau du collet des plantes.

En résumé, si vous n’aimez pas vous asseoir dans l’herbe, prenez une couverture et soyez conscient que vous vous protégez autant que la faune et la flore alentour. Vous pouvez nous retrouver sur le forum pour en discuter.(https://maison-ecologique.org/community/arbres-et-forets/larboretum-de-villevocance#post-1) A bientôt.

Author: Annawenn

Fondatrice Equi Wild, Annawenn est membre de l'Association Maison Écologique et vous invite à découvrir l'écologie avec ses chevaux et son bullet Journal sur https://bujo-addict.fr/blog.

2 thoughts on “Arboretum de Villevocance

Forum de discussions, donnez-nous votre avis. Nous vous remercions pour votre participation.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.